Colombie-Britannique – pression pour légaliser le cannabis et critiques des producteurs artisanaux

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a persuadé de nombreux producteurs illégaux de cannabis de commencer à vendre légalement dans le but d’évincer la marijuana illicite du marché, mais ces efforts ont été critiqués par l’industrie de la culture artisanale.

Cela fait trois ans que la marijuana à des fins récréatives a été officialisée au Canada, les provinces gèrent les ventes au détail tandis que « Santé Canada » est responsable des licences de production.

En Colombie-Britannique, les efforts visant à guider les producteurs du marché noir vers le marché légal se sont concentrés sur la région de Kootenay par le biais d’un projet pilote, notamment en aidant les producteurs débutants à naviguer dans le processus d’octroi de licence fédéral.

L’ancien député Mike Farnworth a déclaré dans une interview que la réglementation pourrait être moins restrictive pour encourager la croissance dans le secteur.

« C’est toujours un travail en cours depuis trois ans », a-t-il expliqué.

« Il y a encore des défis pour l’artisanat et les producteurs. »

Farnworth a expliqué avoir entendu des membres de l’industrie exposée leur frustration face à la réglementation entourant la mise sur le marché du cannabis, les mesures de sécurité, telles que le verre dépoli pour leurs devantures de magasins.

Farnworth a déclaré qu’il voyait “beaucoup de potentiel” dans le secteur et que l’assouplissement de la réglementation aiderait les producteurs de marijuana à l’avenir.

Les ventes au détail mensuelles ont considérablement augmenté chaque année, passant de 1,2 million de dollars en décembre 2018 à environ 18 millions de dollars en décembre 2019 et à 48 millions de dollars en décembre 2020, a-t-il déclaré.

Il a déclaré que ce programme permettrait aux producteurs de cannabis d’exploiter un point de vente sur leur propriété ou de livrer directement à un magasin. À terme, cela pourrait aider les producteurs artisanaux et encouragerait ceux qui opèrent illégalement à opérer un changement.

« Nous essayons de travailler avec l’industrie (et) d’identifier certains des défis auxquels nous pouvons faire face. »

Il y avait approximativement 2500 petits producteurs de cannabis dans la région au moment de la légalisation de la marijuana, a indiqué la province dans un communiqué de presse.

Lire la suite sur bc.ctvnews.ca