Le cannabis aurait des propriétés médicinales encore inexploitées

Pour les médecins et les chercheurs, le cannabis représente un moyen efficace pour traiter des symptômes comme la douleur, la nausée, la dépression post-traumatique, la maladie d’Alzheimer, les symptômes associés au cancer et les douleurs liées à la sclérose en plaques. Certains apprécient les vertus relaxantes du cannabis, d’autres le déconsidèrent. Toutefois, il ne faut pas négliger son éventail d’effets aromatiques. Il n’y a pas de consensus quant à l’odeur du cannabis. Pour certaines personnes, elle est agréable, alors que pour d’autres, elle est insupportable et même nauséabonde.

Le cannabis a une odeur caractéristique qui est due à son haut pourcentage de composés aromatiques. Suite à des recherches, il a été découvert que certains de ses composants chimiques sont semblables à ceux dont la mouffette se nourrit, et à ceux que l’on retrouve dans l’ail.

Les chercheurs ont récemment découvert une nouvelle famille de composés sulfurés volatils (CSV) à l’origine de l’odeur piquante que l’on retrouve dans la Skunk. Ils ont réalisé l’analyse à l’aide d’un système de chromatographie en 2D personnalisé.

Lire la suite sur fredzone.org